J'y suis retourne hier. Honte a moi, j'ai deja poste un billet dessus, mais j'y suis retourne. Non, je ne suis pas alle au Maid Cafe (ca, ca sera pour samedi). Non, j'y suis alle pour prendre plus de photos. Bon cette fois j'ai pris tellement de photos que je crois meme avoir photographie le sigle "interdiction de prendre des photos". Par ailleurs, il y a egalement interdiction de prendre des photos dans le Maid Cafe de M's Melody (sinon quoi ils appellent la police !).

Mais est-ce que le fait de prendre plus de photos meritait un nouveau billet sur ce sujet ? En particulier si je suis actuellement dans l'impossibilite de publier mes photos ? Non, vraisemblablement non. Si je poste un nouveau billet, c'est pour corriger mes erreurs, et en particulier celle de ma conclusion du billet precedent.

Il n'y a pas que des hommes dans les Eroi Shop.

Vous avez bien lu, il n'y a pas que des hommes dans les Eroi Shop. Ah, je ne parle pas de chiots en manque d'amour, de monstres tentaculaires ayant survecus a la censure, ou d'autres creatures ayant pris naissance dans l'esprit derange de ces mangakas erotiques. Non, je parle de mieux : de la gente feminine.

Hier, lorsque je suis alle au Eroi Shop pour prendre quelques photos, je me suis rendu encore une fois a l'inevitable 3rd Floor, celui avec les 10 televisions au le volume a fond. Et la, devinez ma surprise lorsque j'ai vu, en face d'une des television, deux jeunes filles assises par terre totalement captivees par la boite noire aux plaisirs interdits et ne pretant aucune attention a moi lorsque je les ai prises en photos ("pire qu'un japonais celui la !").

Le pire, c'est que je leur donnais mon age. Mais a mon avis c'etait des vraies japonaises (quoique je me fais passer pour un japonais aussi).

Conclusion du billet : Ameyoko devrait penser a installer des toilettes pour femmes, la clientele evolue !