« Okaerinasaimase gochujin sama ! ». Ces paroles resteront ancrees dans ma memoire jusqu'a la fin de mes jours.

Les maids sont magnifiques. Parfaites. L'incarnation de la feminite meme. Je suis tombe amoureux d'une maid.

Elle vous attendra au seuil du lieu paradisiaque. Lorsque vous franchisserez la ligne de separation, elle vous regardera d'un air admiratif, et vous dira, d'une voix la plus sensuelle qui soit : « Okaerinasaimase gochujin sama ! » (traduction : « Bon retour a la maison maitre ! »). Puis elle s'inclinera lentement en signe de reverence.

La, il n'y aura que deux issues possibles : soit vous preferez les hommes, alors vous n'avez rien a faire dans ce lieu paradisiaque sinon imiter Ebou-kun et regarder des videos ; soit la cadence des battements de votre coeur augmentera, vous vous sentirez leger, tres leger... Et vous tomberez amoureux de Maid-san. Car Maid-san, c'est ainsi que vous l'appelerez. Vous ne prendrez jamais le temps de lire la petite etiquette indiquant son nom et se trouvant sur son uniforme de maid. Non, vous regarderez ce qu'il y a autour.

Elle vous accompagnera a votre table, et vous pretera une cloche que vous utiliserez pour l'appeler, et lui indiquer ce que vous desirez deguster. Repondant au doux son de cette meme cloche, elle accourra a votre table. Comme tout maitre qui se respecte, a sa question que vous ne comprendrez pas parce que :

  1. Vous ne comprenez pas le Japonais abusivement poli.
  2. Vous etes totalement captive par ses yeux, ses levres, ses gestes, ses... (la liste est longue).

... vous repondrez : « kouhii dake » (traduction : « Juste un cafe. »). Elle vous regardera droit dans les yeux, esquissera un sourire, et s'inclinera une nouvelle fois...

Vous la regarderez quitter votre table... Pour ensuite la voir revenir, tenant un plateau, supportant entre autre votre cafe.

De ces fin et longs doigts, elle vous tendra votre tasse. Chacun de ces gestes sera milimetres, parfait. Sa voix sera magnifique. Chaque fois qu'elle vous parlera, votre corps frisonnera entierement. Elle sera la perfection. Elle sera votre passe, votre present, votre futur. Vous vous demanderez comment vous avez pu vivre sans la connaitre, depuis tout ce temps...

Une personne maitrisant mieux le japonais que vous, et vous ayant accompagne a ce Maid Cafe lui parlera de vous. Lui dira que vous etes francais, que vous venez de loin, que vous desiriez de tout votre coeur venir a ce Maid Cafe, la rencontrer, lui parler. Il lui racontera quelques unes de vos histoires otakuites en France, lui dira que vous avez ecrit un livret pour les DVD Chobits de la compagnie Kaze, lui demandera si elle connait ce manga. Elle prendra un air enjoue, vous regardera droit dans les yeux, et prononcera de sa voix autant sensuelle que parfaite : « Ahh Chobits ga daisuki ! Sumomo ha kawaii ! ». Vous prendrez un air gene, et serez dans l'impossibilite de repondre quoique ce soit. Toujours de son regard humide, elle vous dira deux ou trois autres phrases que vous n'arriverez pas a memoriser, tellement vous etes captivee par elle... Mais vous entendrez sa derniere phrase, son fameux « Ganbatte gochujin-sama ! ». Votre coeur se rechauffera encore, et encore... Puis de battre, votre coeur s'arretera. Lorsque apres s'etre inclinee, votre table elle quittera.

Apres ca, vous comprendrez pourquoi vous n'etiez pas autorise a prendre de photos. La perfection ne doit pas etre prise en photo. Une photo ne peut pas retranscrire toutes les emotions que vous ressentez lorsque vous la rencontrez en vrai. Une photo n'est qu'une pale copie de la realite.

Maid-san etait un ange. Je t'ai aimee, Maid-san...